Mardi après-midi en compagnie d'amies de blog ou pas, nous avons pu voir :

France (s) territoire liquide

Une exploration des territoires de l'intime et de l'universel...

L'Arsenal à Metz présente actuellement les travaux de six des quarante trois photographes du projet France (s) territoire liquide. Fin 2010, un groupe de photographes résidant dans l'un de ces territoires nationaux appelé la France décide d'entreprendre un nouveau projet photographique. Il a pour ambition de chercher à savoir comment la photographie pourrait définir les caractéristiques principales de l'identité et du territoire français au début du XXI siècle.    www.arsenal-metz.fr/fr/expositions/france-s-territoire-liquide

Je vous avais promis quelques clichés sur cette expo de trois artistes choisis.

P1270002

P1270003

Frédéric Delangle a pris des photos en noir et blanc de croisements de routes anonymes dans Paris. Elles ne présentent aucun intérêt dramatique si ce n'est qu'après le tirage, l'artiste leur a ajouté quelque chose de spécial. Les épreuves sont devenues des toiles auxquelles il a rajouté de la couleur, mais pas à la manière de photoshop.  Partant du principe que l'un des éléments clés pour comprendre la mondialisation économique réside dans la localisation, Frédéric Delangle a envoyé ses tirages en Inde où des peintres talentueux ont rajouté de la couleur, ainsi que des symboles et des signes faisant référence à des entreprises indiennes. A l'arrivée, on découvre un paysage urbain français colonisé par la langue hindi.  L'artiste a ainsi créé un nouveau lieu hybride, et , en amalgamant deux cultures, donné naissance à Paris-Dehli.

P1270014

Joffrey Pleignet

La ligne bleue

Vosges et Jura

Joffrey Pleignet dispose côte à côte des photographies des montagnes des Vosges et du Jura et des photographies d'objets trouvés sur place.  Des objets devenus des déchets parfois qui ne sont plus identifiables mais qui entament une nouvelle vie dans leur environnement, la nature. Ces objets photographiés font désormais partis du paysage.

P1270010

...........

et naturellement des pertes....

P1270011

P1270012

P1270009

P1270008

P1270007

...........

Geoffroy de Boismenu

Le territoire intime

P1270019

P1270018

P1270016

Je cite : Pourquoi considérer un lieu comme spécial, surtout quand le bout de terre en question semble n'avoir aucune qualité particulière ? L'histoire personnelle et les souvenirs jouent un rôle important dans la valeur d'un lieu ou même d'une photographie quelconque Les photographies de Geoffroy de Boismenu ont toutes été prises en Bretagne, en Ille-et-Vilaine et dans le Finistère. Elles peuvent sembler peu importantes: des champs ou des coins d'immeubles déserts.  Toutefois, ces photographies gagnent en émotion grâce aux textes qui  les accompagnent et qui sont tirés d'entretiens avec des individus racontant une histoire personnelle impliquant ces lieux. Ainsi, ces photographies et ces lieux nous parlent désormais.

Cet exemple de photographie choisie : Les bancs

J'ai pu faire cet article grâce à la plaquette de présentation de l'exposition.

Je devais vous faire cet article hier, mais il m'a été impossible de le préparer à temps :  / ...merci donc de me suivre ;  ) ....bonne fin de semaine.