Blanchir sous le harnais

armure3

Brigitte nous a donné une explication -merci à elle-  parmi vos réponses et que j'avais lue sur le net aussi et dont je voudrais rajouter quelques lignes.

Mais pourquoi 'blanchir', me direz-vous ? La première explication qui pourrait venir à l'esprit serait que, sous une armure, on ne peut pas bronzer. (C'est une première idée qui m'était venue au premier abord, ben oui pourquoi pas finalement ! )
Même si c'est vrai, cela vient surtout du fait que ce verbe a également signifié "passer un long moment de sa vie dans une même occupation". Si les dictionnaires étymologiques ne nous donnent pas d'explication sur cette signification, on peut imaginer qu'elle vient du fait qu'un "long moment" peut être si long que les cheveux de la personne concernée ont le temps de blanchir.

Le premier sens de l'expression était simplement "vieillir dans le métier des armes" puisqu'elle signifiait, mot à mot, "passer un long moment sous l'armure". Par extension, le métier est devenu quelconque et le vieillissement a été assimilé à l'acquisition d'expérience.

J'ai pu lire sur un site (http://www.histoire-france.net/moyen/guerre)  que le terme "armure n'apparaît qu'au XVè s. pour désigner les pièces en acier. Auparavant on parlait d'harnois ou d'adoubement. Ce mot harnois ressemble étrangement à harnais. Mais y a t-il une même  étymologie pour ces deux mots, je n'ai pas trouvé. 

Sur wikipédia, j'ai trouvé ceci pour harnois :

Le harnois est l'armure du chevalier par excellence. Le harnois est demeuré en usage du XIIIe siècle au XVIIe siècle, et fut également la dernière armure médiévale.

Je ne m'avance pas plus dans les explications cela devient bien trop technique. Je ne pensais pas aller jusque là en vous proposant cette expression peu connue. Et en lisant, je n'aurais pas voulu être à leur place à ces chevaliers armurés.  Mais surtout merci à vous d'avoir participé à ce petit jeu. Je vous en referai peut-être une autre fois.