Dans notre supplément du dimanche de notre quotidien Le Républicain Lorrain qui retrace des faits d'il y a cent ans de la semaine écoulée (semaine du 20 au 26 mars 1917) je lis ceci ce matin :

index

Changement d'heure

Dans la nuit du 24 au dimanche 25 mars, à onze heures du soir, toutes les horloges publiques (hrloges des chemins de fer, des bureaux de poste, de tout les établissements relevant de l'Etat, des départements et des communes) seront avancées d'une heure. Leur aiguille passera brusquement de onze heures à minuit. L'heure ainsi modifiée réglera jusqu'au 7 octobre tous les usages ordinaires de la vie. En particulier les réglements de police. L'ouverture et la fermeture des établissements ouverts au public seront appliquées sans modification en se conformant à l'heure nouvelle.

On pense à tord que ce changement d'heure a été institué en 1976 pour la première fois suite au choc pétrolier.  Il n'en est rien car c'est en 1916 qu'il est expérimenté pour préparer les citoyens au changement : économiser charbon, pétrole, gaz, électricité dans un pays en guerre. Mais cette idée de changement d'heure est bien plus ancienne encore puisque l'idée est émise par Benjamin Flanklin en 1784 toujours dans la même idée, faire des économies d'énergie.  Cette idée n'est pas retenue. Il faudra attendre 1907 pour que l'idée fasse son chemin proposée par un Britannique William Willet qui démarera une campagne contre le gaspillage de la lumière.

Je vous propose de lire ici http://aujourdhui.over-blog.fr la suite de cet historique concernant ce fameux changement d'heure qui fait débat encore à l'heure actuelle sur sa réelle utilité.

Un bon dimanche !