Une visite en mars en compagnie des amis messins au Centre Pompidou de Metz nous a fait découvrir dès l'entrée dans le forum du CPM, une oeuvre gigantesque, tentaculaire.

P3250018

P3250021

Suspendue sous le chapeau chinois du Centre d'Art, telle une presque toile tissée là par un monstre,

P3250049

Léviathan-main-toth, est une installation contemporaine d'Ernesto Neto. 

P3250051

Incarnée par une gigantesque résille de Lycra munie de "jambes" lestées par des billes de plypropylène, polystyrène, du sable, cette installation donne toute la dimension de la salle du forum.

P3250047

Son titre Léviathan-main-toth fait référence à deux êtres mythologiques : Léviathan - monstre du chaos primordial qui incarne aussi le corps de l'Etat, uni et multiple, pour le philosophe Thomas Hobbes au XVIIè siècle - et Toth, le dieu égyptien du calcul, de l'écriture et des sciences occultes.

P3250048

"A la fois créature et paysage ou jardin suspendu l'oeuvre ne vit que par un jeu de tension et  d'élasticité. Ernesto Neto invoque un travail d'ajustement continuel qu'il compare au "mutualisme organique dans une forêt tropicale."

C'est vrai que cette oeuvre qui surprend et qui émerveille le visiteur dès l'entrée est un spectacle impressionnant de par son gigantisme. L'expo sur le jardin infini au Centre Pompidou surprenante de par ses scénographies choisies par les artistes est présente jusqu'au 28 août 2017 à Metz.

P3250024P3250027

P3250035P3250037